Project Description

Génie des procédés et bioprocédés industriels

Type de formation : Licence Professionnelle – Formation en un an
Liste des parcours :
Des bioressources aux produits : éco-conception par des procédés chimiques et biotechnologiques – (UPSUD) – (UVSQ)
Lieu(x) d’enseignement : IUT ORSAY (UPSUD) IUT VELIZY (UVSQ)
Contact : Christelle Turchiuli – christelle.turchiuli@u-psud.fr

L’objectif principal de la formation est de donner les compétences scientifiques, techniques et transversales nécessaires pour s’intégrer rapidement dans les équipes de production, R&D, qualité et les laboratoires d’analyse des industries produisant, par des voies biotechnologiques et/ou physico-chimiques éco‐compatibles, des matières premières biosourcées à forte valeur ajoutée.

En effet, le concept de bioraffinerie pour la production raisonnée de molécules biosourcées renouvelables et la mise en œuvre de procédés biotechnologiques à l’échelle industrielle sont en plein essor dans de nombreuses industries. Cette formation s’inscrit donc dans la perspective nationale de réindustrialisation par le biais des « nouvelles ressources ».

Les compétences acquises apporteront une grande polyvalence et permettront d’être partie prenante dans la mise en œuvre, le choix, voire la conception des procédés, techniques et méthodes d’analyses et de caractérisation pour l’élaboration de bioproduits dans des domaines variés.

Les techniciens supérieurs et agents de maîtrise formés seront en mesure de :

Maîtriser une production éco-responsable par des voies biotechnologiques et physico-chimiques;

Concevoir un produit par des voies biotechnologiques : synthèse et extraction des matières premières bio-sourcées, purification, stabilisation, mise en forme;

Concevoir et mettre en place des procédés éco-compatibles pour la production et le traitement de matières premières;

Choisir et mettre au point des techniques et méthodes d’analyse et de caractérisation des produits;

Evaluer la performance d’une unité de bioproduction et piloter les actions d’amélioration des performances;

Travailler selon les bonnes pratiques de fabrication et de laboratoire;

Intégrer une démarche de développement durable;

Exploiter et restituer des données;

Utiliser les outils numériques et statistiques pour l’analyse des données;

Travailler en équipe;

Gérer un projet en autonomie;

Communiquer par écrit et oralement, en français et en anglais, en maîtrisant l’anglais technique.

Niveau bac+2 avec de bonnes connaissances dans au moins une des trois thématiques (Génie des Procédés, Biotechnologies et Chimie) et des notions dans une deuxième.

  • Étudiants en DUT :

Génie des Procédés
Chimie
Génie Biologique

  • Étudiants en BTS :

Métiers de la chimie
Biotechnologies
Qualité dans les industries alimentaires et bio-industries

  • L2/L3 :

Sciences Chimiques
Sciences Physiques
Sciences de la vie
Sciences et Technologies

Secteurs d’activités concernés:

– Agro-Alimentaire
– Chimie
– Cosmétique
– Pharmacie
– Bioindustrie
– Production d’énergie issue de la biomasse

Métiers visés :

– Technicien en fabrication et/ou production
– Conducteur de ligne de production
– Assistant ingénieur en production
– Assistant ingénieur en recherche et développement
– Assistant ingénieur méthodes d’industrialisation et amélioration de processus
– Contrôleur qualité
– Animateur amélioration continue
– Manager d’équipe autonome

– Chef de projet transformation de processus industriel
– Contrôleur qualité
– Assistant ingénieur méthodes industrialisation et amélioration de processus
– Manager d’équipe autonome
– Conseiller en bioprocédés industriels

  • Insertion professionnelle directe dans les : secteurs Agro Alimentaire, Cosmétique, Chimie, Pharmacie.

Un parcours DUT + LP est proposé aux étudiants de DUT chimie d’Orsay pour une insertion à bac +3 (12 étudiants en 2018/2019).

Un dispositif de passerelle entre licences et LP est en cours d’élaboration à l’UPSud avec des enseignements théoriques et pratiques qui permettront de mieux préparer les étudiants de L2/L3 à leur poursuite d’études en LP.

La mise en place de projets est envisagée dans le cadre de certains modules de Travaux Pratiques (TP) :

– Projet « TP pilote » : chaque groupe (2 à 3 étudiants) est « pilote » pour un des TPs du module. En plus du travail commun demandé par l’enseignant, le groupe « pilote » a la possibilité de demander aux autres groupes de tester des conditions particulières à chaque séance afin de réaliser une étude plus poussée. A la fin du module de TP, chaque groupe « pilote » remet un rapport plus complet et fait une présentation orale du projet devant l’ensemble des étudiants. En plus de sensibiliser les étudiants au management, ce fonctionnement permet de développer leurs capacités à identifier les données pertinentes pour l’étude, formuler une demande d’information et effectuer une synthèse des informations recueillies.

– Projet « capteurs/régulation » : chaque étudiant recense les différents capteurs ou systèmes de régulation rencontrés dans le cadre du module de TP. Pour quelques uns (choisis en accord avec l’encadrant), il réalise une étude plus poussée sur le principe de fonctionnement et les autres technologies disponibles. Ce travail donne lieu à un rapport écrit et une présentation orale devant les autres étudiants afin que tous aient vu l’ensemble des capteurs.

Un projet est également proposé dans le cadre d’une Étude de cas :
Étude d’un schéma de procédé réel, réalisation des bilans de chaleur et de matière sur quelques opérations (les procédés étudiés auront trait notamment à la production de biocarburants).

Module Projet tuteuré (UE6 – 150h) :

Les projets sont réalisés en groupes de 4 à 6 étudiants sur des sujets scientifiques et conduisent à une mise en œuvre pratique. Ils peuvent être proposés dans le cadre de partenariats industriels.

Ils se déroulent sur les deux semestres.

Dans la première partie du projet (S5), les étudiants réalisent un travail individuel de recherche bibliographique et documentaire afin d’avoir une vision plus précise de la problématique à traiter. Ils rédigent un rapport individuel succinct (évaluation individuelle intermédiaire).

A partir des informations recueillies dans la bibliographie et/ou auprès de professionnels du secteur, une réalisation pratique est proposée par le groupe et un cahier des charges est rédigé (évaluation intermédiaire du groupe). Cette réalisation pratique est ensuite mise en œuvre et fait l’objet d’un rapport et d’une soutenance (évaluation finale en groupe).

Les groupes de projet tutoré sont constitués en tenant compte de la formation initiale des étudiants afin d’assurer une diversité de compétences et de connaissances.

La conduite de ce projet tutoré fait appel aux connaissances scientifiques abordées dans les UE cœur de compétences et mobilise également des compétences transversales (outils numériques, économiques, HQSE…). Les projets proposés portent, par exemple, sur la mise en place d’une ligne de production d’un produit biosourcé. Les étudiants abordent, par ce biais, les contraintes liées aux matières premières et produit final (qui dictent le choix des procédés et des installations industrielles), ainsi que les contraintes économiques et écologiques. Les étudiants sont aussi sensibilisés à la gestion de projet et au travail en équipe et sont amenés à mobiliser leurs compétences en communication lors de la restitution de leur travail (rapport + soutenance).
La recherche d’informations dans le cadre de ce projet tutoré nécessite parfois d’avoir recours à des documents techniques et/ou scientifiques en anglais.

Oui (12 semaines)

Information bientôt disponible

Tutorat par un enseignant sur les deux semestres. Modules d’harmonisation en fonction des compétences des étudiants en début de formation dans l’UE1