Project Description

Métiers de l’électronique :
communication, systèmes embarqués

Type de formation : Licence Professionnelle – Formation en un an
Liste des parcours :
Systèmes Embarqués et Supervision par Applications Mobiles (SESAM)- (UPSUD)
Lieu(x) d’enseignement : IUT CACHAN (UPSUD)
Contact : Xavier Mininger – xavier.mininger@u-psud.fr

Les objectifs de la formation sont de former des techniciens supérieurs pour :
– l’implémentation et la mise en œuvre des systèmes électroniques embarqués : capteurs, cartes microcontrôleur, systèmes d’exploitation en temps réel ;
– la mise en œuvre de systèmes de communication de type réseau de terrain ;
– la conception et le développement d’interface de supervision de systèmes industriels ou bancs de test ;
– la gestion de projets techniques : cahier des charges, choix des technologies, prototypage, documentation, maintenance évolutive.

Le référentiel de compétences reprend ces différents objectifs.

3 blocs de compétences ont été rattachés au parcours SESAM de la LP MECSE :
– Mise en œuvre de systèmes embarqués sur les aspects hardware et software
– Développement et mise en œuvre d’interfaces de supervision
– Développement et gestion d’un projet technique.

BTS Systèmes Electroniques (IR, EC), BTS Domotique, DUT Génie Électrique et Informatique Industrielle, Informatique, Mesures Physiques, DEUST, L2
scientifique ou équivalent.

La formation peut également accueillir des techniciens en poste par Validation des Acquis Académiques (VAA).

Les secteurs d’activité liés à la licence professionnelle MECSE sont attachés à deux domaines :

– Electronique embarquée : conception, développement et maintenance de cartes électroniques, instrumentation
– Informatique embarquée : gestion des réseaux et matériels, développements de code

Les métiers associés sont très souvent orientés vers l’embarqué pour les transports aériens & terrestres : concepteur/développeur électronique, développeur logiciel, chargé d’affaires, technicien supérieur en test & maintenance.

L’insertion professionnelle concerne majoritairement les thématiques de :

– l’intégration et la mise en œuvre de systèmes électroniques embarqués en réseau filaire- ou sans fil (carte embarquée, IoT…) ,
– le développement d’applications pour la supervision de systèmes à partir d’appareils mobiles Android (Smartphones, tablettes, montre connectée…),
– la mise en œuvre et la gestion de réseaux informatiques industriels
– la conception et la mise en œuvre de systèmes/bancs de test et de mesure

Pour mettre en place une meilleure liaison entre le niveau L2 et les L3 pro, une réflexion est actuellement menée pour définir un parcours adapté de L2, avec des modules « physique » permettant d’intégrer la L3 pro.

Pas d’autre articulation en place.

La pédagogie proposée dans la Licence professionnelle MECSE est fortement axée sur la pratique. Les aspects « projets » sont présents tout au long de la formation :

– Lors de certains modules techniques (programmation C, microcontrôleur, Java…), des mini-projets sur quelques séances permettent de faire la synthèse des compétences acquises. Dans certains cas, les projets sont mutualisés entre plusieurs modules, autant techniques que de communication. Les thèmes abordés dans ces projets sont très cadrés, car il s’agit de voir si les apprentis ont assimilé les compétences associées à ces modules, et sont capables de les appliquer sur une situation concrète. Ces projets sont pilotés par les enseignants responsables des modules concernés.

– Un projet de synthèse d’environ 80h marque la fin du second semestre. Il s’appuie sur 2 sous-parties associées aux 2 thématiques du parcours SESAM : la programmation d’interface de supervision pour mobile (projet programmation) et le développement sur microcontrôleur (projet de spécialité). Lors de la première séance, les apprentis choisissent le sujet, qui peut être proposé par un industriel sur une thématique de la formation, par les enseignants, ou par un groupe d’apprentis motivés par un développement particulier. Les apprentis mettent alors en place un planning d’organisation sur l’ensemble des séances prévues (par exemple sous forme de diagramme de Gantt) et gèrent les aspects matériels en listant les besoins, les fournisseurs et les commandes à effectuer. Une méthode Agile (Scrum) est ensuite utilisée pour le suivi de projet, avec notamment un découpage en 3 sprints, afin de se conformer à la gestion d’un projet avec une vision entreprise. Ce projet s’appuie sur l’utilisation de versionning (Github). A chaque fin de sprint, les apprentis doivent procéder à une démonstration des avancées du groupe par rapport aux objectifs définis au moment de la distribution des tâches. En fin de projet, la production attendue est une démonstration, un journal de bord, les sources commentées permettant d’arriver au résultat, si possible des documents de conception.

Comme mentionné précédemment, les projets sont présents à plusieurs moments de la formation :

– les différents mini-projets de synthèse des compétences associées à des modules techniques, en interaction avec les aspects communication.
– le projet de synthèse finale qui s’appuie sur 2 sous-parties associées aux 2 thématiques du parcours : la programmation d’interface de supervision pour mobile (projet programmation) et le développement sur microcontrôleur (projet de spécialité).

Information bientôt disponible

Vous n’êtes pas encore sûr de votre projet d’études, vous avez besoin de renforcer vos acquis disciplinaires, vous vous posez des questions sur la bonne méthode de travail à adopter, vous combinez vos études avec une activité salariée ou un sport de haut niveau ?
Vous pourrez bénéficier de différents types dispositifs selon votre situation : aménagements d’études, enseignements de renforcement disciplinaires ou méthodologiques, parcours dits OUI SI en L1 …
Le directeur des études et votre enseignant-référent vous accompagneront pour définir le contrat pédagogique qui vous convient.