Project Description

Systèmes automatisés, réseaux
et informatique industrielle

Type de formation : Licence Professionnelle – Formation en un an
Liste des parcours :
Automatisme pour l’Industrie et les Bâtiments Intelligents – (UPSUD)
Lieu(x) d’enseignement : IUT CACHAN (UPSUD)
Contact : Mathieu DOMENJOUD – mathieu.domenjoud@u-psud.fr

L’objectif est de former des techniciens supérieurs pour :

L’Installation, la mise en service, la maintenance, l’exploitation de systèmes automatisés pour les applications industrielles et la gestion technique de bâtiment dans un contexte distribué ;

Le développement ou l’amélioration de nouvelles installations.
(voir le référentiel de compétences)

Bloc de compétences 1: Maintenance, exploitation, amélioration d’une installation automatisée :
‐ comprendre un dossier technique comme un dossier de conception ou un manuel de maintenance ;
‐ proposer et mettre en œuvre une procédure de recherche de panne ;

Bloc de compétences 2: Mise en service d’une installation automatisée :
‐maitriser l’architecture d’un système automatisé en réseau (réseau de terrain et supervision) ;
‐ comprendre une analyse fonctionnelle et un document de spécifications (rédigé en anglais ou en français) ;

Bloc de compétences 3: Développement d’un projet d’automatismes :
‐développer un projet d’automatismes à partir d’une analyse fonctionnelle au sein d’un bureau d’études ;
‐ préparer un dossier de conception à partir d’un dialogue avec le client ;
‐suivre un planning, s’insérer dans une équipe, respecter les codes et méthodes de l’entreprise.

La licence professionnelle accueille des étudiants diplômés des :

  • DUT:

GEii (Génie électrique et informatique industrielle)
MP (Mesures physiques)

  • BTS :

Électrotechnique,
Systèmes numériques,
CRSA (Conception et réalisation de systèmes automatiques),
CIRA (Contrôle Industriel et Régulation Automatique),
FED-DBC (Fluides, énergies, domotique option C domotique et bâtiments communicants),
Métiers de l’eau,
Maintenance des systèmes,

  • Autres :

Quelques étudiants de L2 scientifique (ou équivalent) ou
Techniciens en poste par Validation des Acquis Académiques (VAA).

Secteur d’activité :

Les secteurs d’activités visés sont ceux de l’automatisme pour l’industrie (chaînes de production ou machines spéciales) et de la gestion technique des bâtiments.

Les métiers visés concernent la maintenance, la mise en service, l’exploitation, la conception de ces systèmes au niveau d’un technicien supérieur que l’on pourra trouver sous la terminologie ci-dessous:

Projeteur en automatismes ;
Chargé d’affaires ;
Technicien responsable maintenance de systèmes automatisés ;
Responsable technique d’unité de production ;
Technicien d’études en automatisation ;
Technicien responsable instrumentation ;
Technicien de Fabrication et Contrôle-Qualité ;
Responsable Technique Export.

Insertion pro :

La formation prépare aux fonctions de technicien supérieur dans les secteurs de la conception, de la mise en œuvre et de la production de systèmes automatisés pour l’industrie et pour le bâtiment, dans la mise en œuvre et la gestion de réseaux.

Pour mettre en place une meilleure liaison entre le niveau L2 et les L3 pro, une réflexion est actuellement menée pour définir les modules de parcours adapté à une intégration en L3 pro SARII.

Trois projets jalonnent la formation :

– Au long du semestre 5, un projet de programmation en Visual Basic est proposé aux apprentis. Le but de celui-ci est d’obtenir un niveau minimum en programmation pour tous les auditeurs dans ce domaine car certains apprentis ont fait très peu d’informatique en formation BAC+2. Le sujet est proposé par un enseignant ou par un apprenti. Les apprentis travaillent par équipes de 2. Ils doivent produire une démonstration fonctionnelle. Ce projet correspond à 1 semaine de travail à temps plein. Elle est encadrée par un enseignant pour 12 apprentis.


– Au début du semestre 6
, durant 4 heures, nous mettons les apprentis dans la position de chargé d’affaire en automatismes. par équipe de 2, ils rédigent une analyse fonctionnelle d’un équipement qu’ils connaissent et qui est disponible à l’IUT. Puis, pendant 1 journée, ils sont dans la position du bureau d’étude qui développe l’application. La journée se termine par une recette de cette application avec le client. L’objectif recherché ici est d’obliger les apprentis à se placer dans une position responsable et réaliste et à respecter un cahier des charges. Ce projet est encadré par un enseignant pour 12 apprentis. La production est l’analyse fonctionnelle et la réalisation.


– A la fin du semestre 6
, les apprentis développent, par équipe de 2, 3 ou 4 un projet d’automatismes et de supervision, soit dans le domaine de la GTB soit dans le domaine industriel, selon leur choix. Le sujet est proposé par un enseignant. Il s’agit d’un projet de conception dans lequel les compétences du bloc 3 sont mises en œuvre. Ce projet commence vers le milieu du semestre 6, il est quasiment à temps plein la dernière semaine de formation. Il correspond à 2 semaines de travail à temps plein et est encadré par un enseignant pour 12 apprentis. La production attendue est une démonstration, un journal de bord, les sources commentées permettant d’arriver au résultat, si possible des documents de conception.

La formation comporte beaucoup de travaux pratiques. Les séances de cours sont jalonnées d’exercices, d’exercices en ligne, de simulations, et se font très souvent dans une salle où chaque apprenti dispose d’un PC.

Les apprentis ont trois types de projet à réaliser :

– Un projet de programmation : Les apprentis mettent en oeuvre les compétences acquises en cours/TD/TP de VBA

– Un projet de gestion de projet en automatisme : Une étude de cas conduit les étudiants à la rédaction d’une analyse fonctionnelle, à la programmation des fonctionnalités et à la recette de leur système.

– Deux projets d’automatisme industriel ou de GTB : Un premier projet, guidé, amène les apprentis
à mettre en œuvre leurs compétences sur la conception, la programmation, la configuration des réseaux et la supervision d’un système automatisé pour une application industrielle ou de GTB. Le second projet conduit les étudiants à développer une application sur des équipements nouveaux et ainsi à se former en autonomie sur des technologies modernes.

Ils appliquent aussi leurs compétences en gestion de projet.

Non

Information bientôt disponible