Aller au contenu principal

En soirée ou lors d’un regroupement festif, prenez soin de vous... et des autres !

Article publié le 24 octobre 2022

Avec la reprise de l’année universitaire, c’est aussi la reprise des festivités étudiantes ! Cependant, il arrive parfois que certains comportements viennent compromettre une fête, voire toute une scolarité. Pour que soirée ne rime pas avec danger, l’Université Paris-Saclay propose plusieurs dispositifs d’accompagnement en matière de prévention et de gestion des risques festifs (augmentés par la consommation d’alcool et/ou de drogues) au profit de tous et toutes, pour les associations ou BDE amenés à organiser des soirées étudiantes, rassemblements festifs ou sportifs tout au long de l’année.

Et si on commençait par dire NON aux violences sexistes et sexuelles ?

Des capuchons anti-drogue sur vos campus

Surveillez vos verres… On a entendu cette phrase des dizaines de fois et malheureusement elle est toujours valable. Pour éviter qu’une personne malintentionnée ne déverse un produit chimique dans votre verre, le SSU (Service de Santé Universitaire) met à votre disposition des capuchons anti-drogue (réutilisables). Vous pouvez en trouver toute l’année, auprès des BDE ou des infirmeries du SSU (sous réserve des stocks disponibles).

Liste des infirmeries du SSU

Plus d'infos

 

Sans oui, c’est non !

Sans oui, c'est non ! Pourquoi parler de violences sexistes et sexuelles dans les soirées étudiantes ? Le consentement c'est quoi exactement ? Sous quelle forme se manifeste une violence sexiste et sexuelle ? Comment rester maître de ses actes ? Découvrez les vidéos de sensibilisation réalisées par et pour les étudiant·es et personnels de l'Université. 

Attention fausse idée ! Être sous l’emprise de l’alcool ou de drogues n’est pas une circonstance atténuante en cas de dépôt de plainte. Rien ne justifie le geste.

Victime ou témoin de violences ?

Une cellule de veille et d'écoute en toute confidentialité par une chargée de mission "égalité des sexes" est en place pour recevoir, accompagner, entendre et orienter les personnes qui seraient victimes ou témoins d’harcèlements (sexuel, moral, cyberharcèlement, violences sexistes, agressions, viol, exhibition sexuelle...).
Un formulaire en ligne anonyme est également à votre disposition pour faire un signalement en toute confidentialité. Il s’adresse aux victimes, témoins ou proches de victimes d'actes de violence, harcèlements ou discriminations dans le cadre universitaire.
Cellule de veille et d'écoute à l'Université Paris-Saclay : harcelements@universite-paris-saclay.fr

Le Service de santé universitaire (SSU), médecins, infirmières et psychologues sont à votre écoute pour vous accompagner en complément de ce dispositif.

Harcèlements : osez en parler

Vous êtes en charge de l’organisation d’une soirée, membre d’une association étudiante ou d’un BDE ? 2 outils clés indispensables

Prevent’box : une valise de prévention des risques lors des évènements festifs

Le Service de Santé universitaire (SSU) de l’Université Paris-Saclay fournit en prêt des PREVENT’BOX aux organisateurs des associations étudiantes et BDE qui auront suivi au préalable une sensibilisation "Prévention des risques festifs" proposée par le SSU.

Destinée aux participant·es de l'événement, la Prevent'box contient : des capuchons anti-drogue, des préservatifs, des éthylotests, des gobelets doseurs d'alcoolémie, des bouchons d'oreille, des fiches techniques et diverses ressources de prévention.

Plus d’informations

(Bien) organiser un événement festif

C’est le titre du guide d’accompagnement à l’organisation d’événements festifs et d’intégration proposé par le ministère de l’Enseignement supérieur et de la Recherche, en collaboration avec les organisations représentatives des étudiants, les conférences d’établissements, la mission interministérielle de lutte contre les addictions, les ministères en charge de la santé, et de la vie associative ainsi que des acteurs associatifs.

Ce guide a pour objectif d’accompagner les organisations créatrices d’événements festifs et leurs (futurs) participant·es sur la connaissance des risques, de présenter des exemples d’actions ainsi que le cadre légal.

A retrouver sur le site etudiant.gouv.fr

Harcèlements : osez en parler

Pour faire cesser les agissements et encourager les victimes à sortir du silence.

Une cellule de veille et d'écoute constituée de médecins, infirmières, assistantes sociales, mais aussi d'une