La Transition Écologique au cœur de la formation étudiante

Formation Article publié le 23 septembre 2020 , mis à jour le 24 septembre 2020

L’École Universitaire de Premier Cycle Paris Saclay propose aux étudiants de 2ème année de licence l’Unité d’Enseignement Transition Écologique.

Le réchauffement climatique et la perte de biodiversité sont des menaces pour nous et notre planète, tout autant que les pandémies comme la covid’19. L’humanité a la possibilité d’y réagir collectivement en réduisant du même coup les inégalités dans les différentes régions du monde : ce sont les enjeux de la transition écologique.
Cependant pour apprécier ces enjeux, il faut d’abord comprendre les mécanismes à la base des changements globaux et leurs relations avec nos modes de vie et de consommation.

La Transition écologique sous forme de SPOC

Pour cette première année de lancement, l’UE rassemble près de 2 000 étudiants inscrits dans treize formations de licence différentes.

L’UE s’adresse à tous ces étudiants à la fois comme citoyens mais aussi en vue de leurs futures activités professionnelles qui, de plus en plus, incluront un volet environnemental. Les enseignants, eux-mêmes issus de domaines disciplinaires différents, contribuent à une très grande transversalité des enseignements.

L’UE se présente sous deux formats complémentaires en alternance :

  • Un SPOC (Small Private Online Course) : avec vidéos, documents à lire et questionnaires formatifs.
  • Des travaux dirigés et de débats en amphithéâtre.

L’ensemble se déroule sur 11 semaines, suivies d’un examen final, chacune des 10 premières semaines se terminant par un test de compréhension.

Les quatre grandes parties de l’UE

  1. La première partie, étalée sur 3 semaines de découverte, porte sur l’Histoire du climat terrestre et les changements globaux liés au développement des sociétés humaines.
  2. Dans les deux semaines suivantes, les étudiants découvrent toutes les facettes de ce qu’on appelle la biodiversité (ses mécanismes, son évolution, les services que les humains en tirent et les menaces que l’humanité fait peser sur elle).
  3. C’est à partir de la sixième semaine que le climat est abordé. Les étudiants peuvent alors mieux comprendre pourquoi la Terre se réchauffe et comment le climat est modélisé. Ils découvrent certains des scénarios que les chercheurs prédisent pour l’avenir, de même que les impacts que le changement climatique peut avoir sur nos conditions de vie et notre santé.
  4. Les trois dernières semaines permettent aux étudiants d’appréhender les transformations de société et de gouvernance que supposent l’adaptation aux changements globaux et, plus encore, les actions à mener pour endiguer ces changements. L’UE se termine par un amphithéâtre débat sur la notion de « transition écologique juste ».

 

Une équipe pédagogique dédiée

Ce sont plus de 30 chercheurs et enseignants-chercheurs d’horizons très différents, qui ont contribué aux 60 séquences et vidéos numériques de l’UE. Tous les enseignants ont, par ailleurs, bénéficié d’un soutien organisationnel particulièrement efficace de la Direction d’Innovation Pédagogique de l’Université.

Ceci souligne les moyens d’importance que souhaite mettre l’École Universitaire de Premier Cycle Paris Saclay pour former l’ensemble des étudiants dans un des domaines prioritaires pour notre avenir et l’avenir de la planète.